Dans la famille Bigjohn…

Ouais j’ai pas beaucoup posté, comme le fait remarquer un espagnol malodorant dans le post précédent… J’ai accueilli mes parents pendant 10 jours, et puis j’ai beaucoup de taf, avec en plus des perturbations professionnelles.

Voici donc, en retard, les photos de la fin d’été familiale. Ca a été drôle de conduire avec mes parents derrière pendant 10 jours, ça faisait un peu comme une inversion des rôles par rapport à mes souvenirs de vacances familiales.

On a commencé par un petit week end en estrie. C’est à dire dans les cantons de l’est… à l’est de Montréal. Des cantons plutôt anglophones, puisque c’est dans cette région que c’était réfugiés les loyalistes pendant la guerre d’indépendance américaine. Ceux qui voulait pas abandonner la reine quoi. Ouais il y en avait !

Une région avec beaucoup d’antiquaires:

Une région bucolique:

Une région un peu oldschool quoi:

On s’est posé dans un chalet loué à l’arrache, au fin fond de la forêt, sans eau et avec des chiottes sèches comme on aime, mais quand même cossu. Le père a pu couper la viande comme dans le bon vieux temps:

Ensuite on est allé à Magog, au bord du lac Memphrémagog. On s’est fait une foire aux produits locaux, avec moult dégustations de vins et autre produit locaux. Dont un producteur de foie gras, qui, habitué aux réticences de ses compatriotes (le gavage c’est cruel gnagnagna) nous a expliqué que ses canards se gavaient eux-même.

Visite d’une imposante basilique dans laquelle j’ai retrouvé le saint patron de Lool:

Départ pour Charlevoix, une région réputée magnifique, au bord du Saint Laurent. Effectivement, des ciels comme ça j’en avait pas vu beaucoup:

Arrivée en vue de notre point de chute dans la région, un petit motel sur l’île aux coudres, qu’on aperçoit dans le fond. La côte est rude et les freins de notre voiture font un drôle de bruit.

La traversée en bac.

Le réveil le lendemain avec la vue à quelques mètre de mon bungalow (pour ceux qui ont déjà été dans un motel, vous comprendrez que bungalow est un bien grand mot):

L’église de Port-au-Persil, un village qui déchire pas mal:

On s’est arrêté dans une ferme qui fabrique du lait d’ânesse (pour faire des savons et autres cosmétique, à boire je crois que c’est pas top). Le gars finira par proposer d’embaucher Emy « c’est une carrière que je te propose ! » Avec même la promesse de pouvoir reprendre la ferme après quelques années. Un plan de secours à garder sous le coude.

A un moment, j’ai pas pris de photos (on aurait pas vu grand chose sans téléobjectif), on a bouffé dans un resto au bord du saint laurent et on voyait des baleines depuis notre table. Hallucinant (et pas fréquent d’après la serveuse). C’était pas loin du fjord du Saguenay, où le vent souffle fort sa mère et où beaucoup de marins on perdu la vie (faut voir ce qu’ils picolent aussi):

Arrêt dans une baie paisible:

Devant mon bugalow le lendemain matin, à marée haute.

Arrêt dans un bled du coin:

Escale au Cap Tourmente, où les oies des neiges font escale entre le grand nord et le sud des étais unis ou elle partent en vacances quand elles commencent à se les peler.

Emy et papa observent les oies:

Escale à Québec:

Bon évidemment j’ai fait une sélection drastique, mais j’ai une vie !
Demain Départ pour Toronto, où je vais montrer un de nos jeux phares à la presse. La scène dans les chiottes est déjà culte:

Publicités
Cet article, publié dans balades, photos, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Dans la famille Bigjohn…

  1. dadujones dit :

    Malodorant, Espagnol et futur Messin. C’est beaucoup pour un seul… homme?

    Rouli-roulant? J’veux dire… merde!

    Y’a du joli sinon, punaise.

  2. Gut dit :

    Aaaaah! Je me doutais qu’il y avait une histoire de parents derrière ce silence prolongé. Cool. Tu vas vraiment finir par avoir un español puant dans ton salon un de ces jours si tu continu à te la péter avec ton pays en bois! Ouicette année Metz (il vont ouvrir dans peu de temps une « antenne » du centre pompidou à Metz… prometteur. Allez vous viendrez me voir ou bien?? c’est meme pas cher!!!
    cool!

  3. dadujones dit :

    Moi je viendrai te voir, Güt’.

    En même temps, j’ai pas de mérite, hein.

    Mais faudra un jour (quand je serai riche?) aller en bande checker le Xophe dans son terrier in ze wild.

  4. xophe dit :

    Rouli-roulant… Comme dans « j’ai fait un backflip avec mon rouli-roulant ! ».

  5. vounche dit :

    Non monsieur. J’ai « donné en arrière un petit coup en rouli-roulant »
    (source de la trad pourrie = reverso)
    La scène des chiottes… Vous faites des jeux de cul gay maintenant? M’étonne po. Ca doit être ta vilaine influence qui se reflète… (et là, tu fais A+B en maintenant L2, un demi-tour vers l’arrière et ça fait l’éjac faciale. Et tu vises avec le stick de droite.)

  6. xophe dit :

    Regarde un peu ce retournement par coup de pied !

  7. dadujones dit :

    Fermez-vous le baisé de, hein, les gars, ça suffit, bande de vous piqûres foutues.

    C’est vrai, quoi.

  8. Gut dit :

    Comme ça quand on sait pas … ça fait penser à une secte votre truc! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s