Mise à jour du vendredi

En ce vendredi je vous apprends que j’ai arrêté de fumer mercredi soir. Le jeudi a été étonnamment pénible (j’avais déjà arrêté de fumer avant mais je crois pas avoir ressenti un sevrage aussi tangible). Je me suis défoulé sur mes collègues tout va bien.

Je vais bientôt déménager. Genre fin septembre. Et dans mon nouvel appart vous aurez votre propre chambre si vous venez à Montréal. Oui c’est un gros et superbe appart (dans un quartier plus cheap que celui dans lequel je vis actuellement). Plus de news là-dessus bientôt.

J’ai à nouveau eu une souris dans mon appart. Et je crois bien que je l’ai tuée. J’ai d’ailleurs fait des recherches sur le poison que j’utilise: il nécessite plusieurs repas de la souris. D’où le fait que je m’étonnais l’année dernière qu’une souris puisse se gaver de poison plusieurs jours de suite.

Pour finir j’ai vu ce film sous drogues, et je vous le recommande chaudement mais alors chaudement:

null

C’est un documentaire sur Timothy Treadwell, un américain complètement teubé qui va tous les étés, pendant 13 ans, vivre avec les grizzly en Alaska. Il part souvent seul, avec une caméra. Il cumule ainsi des centaines d’heures d’images de ouf (genre le grizzly qui s’approche trop et qui se prend une baffe!!!).
Avant de pouvoir monter toutes ces images en un film à sa gloire, Timothy se fait bouffer par un grizzly (« il l’a bien cherché » nous indique un des protagonistes interviewé.)

C’est pas vraiment un spoiler vu qu’on l’apprend tôt dans le film.

C’est donc Werner Herzog qui a monté ce documentaire avec les images de Timothy.

Le résultat est un docu aussi fou que son sujet. Il n’y avait pas de meilleure façon de plonger dans la folie de ce gars que par le biais d’images filmées par lui même mais montées par un autre. Cela permet de voir toutes les prises qu’il faisait pour son éventuel film, tous les artifices qu’il utilise pour nourrir son obsession de se mettre en scène. Mais ça permet aussi de voir l’incroyable trip que ce mec vivait été après été, immergé et souvent isolé dans la nature.

null

Les témoins qui défilent pour narrer l’histoire de Treadwell semblent avoir été recruté dans des sales émissions de Tf1… Le côté Strip Tease est fort plaisant. On sent qu’ils ont raconté leur version de l’histoire des dizaines de fois, qu’ils sont rôdés. On culmine avec le médecin légiste qui semble littéralement se découvrir une vocation de comédien en racontant la mort de Treadwell. AWESOME.

Au final, avec le recul, on voit beaucoup de point communs entre ce film et les videos youtube dans lesquelles un freak se film sans comprendre que tout le monde va se foutre de sa gueule. Heureusement Herzog amène ce qu’il faut de nuance pour que la beauté de l’histoire de Timothy Treadwell ne disparaisse pas derrière son énormité.

La voix off de Herzog, avec son fort accent nazi (enfin allemand quoi) et ses réflexions glauques viennent parfaire cet ensemble déjà complètement « freak ».

Herzog se fait un peu trop mousser notamment dans la scène de l’écoute de la bande contenant la mort de Treadwell (il conseille à l’ex de Treadwell de ne jamais écouter l’enregistrement audio de sa mort et de le détruire, DE QUOI JE ME MÊLE???)

Au final, je ne comprends pas qu’il m’ai fallu plus de 5 ans pour tomber sur ce film.

Bref si vous voulez passer 1h30 a osciller entre fou rire, consternation et fascination JETEZ VOUS DESSUS.

Publicités
Cet article, publié dans film, vidéo, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s