Harry le marron

Harry est vieux. Il bande plus, de toute façon sa femme est morte et il a pas vraiment assez de tunes pour aller aux putes vu le HLM pourri dans lequel il vit. Il passe ses journées au bistrot du coin a jouer aux échecs en buvant de la binouze avec un autre pote vieux. Son seul pote.
Ce pote se fait emmerder par les cailleras locales, tous les jours un peu plus. Il demande à Harry de l’aider. Après tout Harry était militaire avant d’être retraité. Harry dit que non, regarde Pernaud et ignore les. Ou appelle les flics.
Mais son pote a déjà appelé les flics, ça lui a servi à rien. Alors il fini par péter un plomb, attaquer les cailleras avec une vieille baillonette. Il se fait buter et pisser dessus (oui ils sont assez funky les petits caïds)
Harry l’a mauvaise, il se sent coupable. Et surtout, il a plus personne avec qui jouer aux échecs en buvant des pintes. Il est temps de régler leur compte à ces petits morveux. Harry en a maté des plus durs en Irlande dans le bon vieux temps.

Un film classe. Un montée en puissance constante. Des éruptions ponctuelles et brutales de violence sobre. Tout ce qu’on aime quoi. Le retour du « vigilante movie », comme dans les années 80.
Heureux qui comme Michael Caine sait encore si bien choisir et interprêter ses rôle à cet âge avancé.

Publicités
Cet article, publié dans film, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s