Des portails

Comme tout le monde, je joue en ce moment à Portal 2. Si vous avez joué au premier vous savez que c’est un FPS dans lequel on utilise un flingue qui tire des portails entre lesquels on peut ensuite passer. En utilisant cette « arme » vous devez franchir des dizaines de salles qui sont autant de tests inventés par une intelligence artificielle sociopathe qui vous accompagne tout le long de ses commentaires dérangés.

Portal 2 reprend cette formule en ajoutant des éléments nouveaux et an ajoutant une campagne coop. La campagne solo renouvelle les casse tête et la relation avec Glados (l’IA) qui cette fois-ci a en tête de vous punir de votre victoire dans l’épisode précédent. C’est cette alliance du gameplay le plus original du moment, et du meilleur humour ingame du moment qui en fait le meilleur jeu du moment.

Vivre cette expérience en coop (la campagne coop est totalement différente de la campagne solo) c’est comme si tu redécouvrais le coop. Parce que travailler ensemble pour tuer des zombies c’est bien, mais travailler ensemble pour résoudre des puzzle dynamiques c’est exceptionnel. En plus Glados s’adapte et ses commentaires visent ici surtout à monter les deux joueurs l’un contre l’autre « Orange, vous ne trouvez pas que Bleu vous ralenti? ».

Pour résumer: Si tu ne joues pas à Portal 2 (et à Portal d’ailleurs) tu es et resteras un inculte dont la médiocrité fera honte à ta descendance sur plusieurs générations.

Publicités
Cet article, publié dans jeux video, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s