L’art de la guerre

De la poésie de Minecraft en passant par l’humour de Portal 2 jusque la liberté ébourrifante de Skyrim, 2011 a été un millésime vidéoludique exceptionnel. Et finalement parmis tous ces trésors je me demande si celui que je préfère n’est pas tout simplement la guerre de Battlefied 3. Oui, mon jeu de l’année serait un jeu avec des tanks et des fusils. Des soldats américains et des explosions.
Battlefield 3 fait partie de ces jeux multi dont on parlera encore bien longtemps, comme Quake 3, Counter Strike, Rainbow Six. Ce sera comme l’Indochine des jeux vidéo, il y aura ceux qui l’ont faite et les autres.
Ce jeu il te fait baisser la tête quand ça canarde, il te fait jouir quand tu déglingues un tank avec ton RPG de moudjahidin et il te fait grimacer de douleur quand tu te fais poignarder.
Il faut voir comment être sous le feu d’une mitrailleuse brouille l’écran et diminue la précision des tirs. Il faut entendre le bruit du masque à oxygène dans le cockpit des avions de combats ou le bruit de la rotative des hélicos. Et l’on comprendra alors avec quel amour de la guerre ce jeu a été fait.

Publicités
Cet article, publié dans jeux video, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s